Logo de Beethova Obas Bon Bagay
À Propos de "BON BAGAY"

Levons le Dra sur une Liberasyon Bio constitue sans Traka une magnifique Eclosion ! Pale Yo ! Allez leur dire que Ponte de Pie fait une intrusion pleine d’humour à la Maison Blanche avant de poser à Eleman la question clé : D’où viens-tu ? Laissons couler le fleuve Oyapock . Il vient déposer sur les rives onze pépites taillées, sculptées, polies par le talent d’un Beethova Obas au sommet de sa maturité musicale ! On s’émerveille en découvrant son CUBHABRA serti de rock, de Graj (rythme traditionnel guadeloupéen), de meringue, de compas. Découvrez, humez, admirez, portez ce bijou de la musique caribéenne. La ballade se poursuit au rythme de Beethova ! Pas de train à prendre ! Pas le feu au lac ! Alors, à ceux qui le croisent et qu’il salue d’un jovial ou la ? (Tu es là ?) On répond avec enthousiasme et pouce levé : Bon Bagay !

Mon petit mot

À chacun son rythme. Au sein de l’orchestre, chacun sa  partition.  L'instrument de la vie prend une résonance unique entre les mains de celui qui le joue.  Toi, ma source d'inspiration, tu me réveilles  la nuit, tu es à la fois ma joie et mon désarroi, toi, fierté de l’Homme qui  a toujours lutté, toi Haïti, ma terre natale,  je te dédie mon septième album dans l’espoir qu’enfin nous sortirons du désert de l’ignorance. Que des hommes compétents reprennent  leur place.